« Dans la toile du temps » : Devine qui vient terraformer ce soir

Dans la toile du temps, donc, c'est un bouquin qu'on doit à Adrian Tchaikovsky, romancier qui s'est imposé dans la dernière décennie en SFFF anglo-saxonne de par son éclectisme et ses idées remarquables ! Nous voici donc embarqués dans son ouvrage considéré comme un des meilleurs par la critique, où des scientifiques inconscients luttent contre des fanatiques encore plus inconscients pour savoir ou non si des singes vont être envoyés dans l'espace afin de coloniser des planètes expérimentales à la place des humains. Et forcément, ça part en cacahuète.

Faut qu’on en parle #9 : La lecture numérique

Allez-y, tapez-moi ; j'ai craqué. 189€ de mon slip pour être précis (ou, pour être honnête, de mon entourage) : j'ai acheté une liseuse Kobo. Pas une Kindle, ce qui est déjà plus honnête (1° on peut que louer les livres dessus, 2° on le répétera jamais assez, Amazon C'EST LE MAAAAAL !!!), mais je devine que ce n'est pas sans déranger pas mal d'entre vous. Commençons par les avantages superficiels pour le bibliophile. La liseuse, ça pollue pas trop, ça évite de massacrer l'Amazonie, ça envoie pas de lumière bleue, c'est plus pratique à caler sous le bras qu'une pile de bouquins, on y achète moins cher et plus vite, voire des livres inédits, c'est un système d'impression ingénieux et fascinant (une seule page qui peut changer à volonté) ; bref, quand j'ai vraiment découvert ça chez de vagues connaissances de mes parents, tout ça me semblait incroyablement beau. Vraiment trop beau pour être vrai.