TUGPÉUA #12 : Spécial croisements improbables

Bonjour, ceci est une intro rédigée à la va-vite. Alors, vous devez savoir qu'on aime bien les mélanges farfelus chez le Scribouillard, justement parce que c'est des trucs que personne a tentés auparavant, et c'est pour ça que ça vient apporter un vent de fraîcheur dans le monde de la culture... Alors voici un petit échantillon de mes trouvailles les plus insolites de ces derniers mois.

Festival Tournez Jeunesse : Comment ça s’est passé

Si vous suivez le blog, vous savez que j'aime bien le court-métrage, et que pour le public et la critique, c'est juste du film amateur qu'on fait un samedi où il pleut avec le petit-cousin incarnant le Seigneur des Terres du Jardin et mamie le dragon ronflant de la Caverne du Salon. Et j'aime pas trop ça ! (...) Du coup quand il y a un petit festival indépendant qui m'en propose plein, j'ai envie, quand c'est spécialisé pour les réals de moins de 25 ans, j'accepte, quand c'est dans ma région chérie, je fonce.

TUGPÉUA #HS : Cinq ovnis de la fantasy

"La fantasy, c'est que des épées magiques au Moyen Âge." Boule-chite ! Il existe des œuvres franchement marginales dont je vous propose une flopée ici. Sachez qu'il y en aura également pour tous les goûts, du plus littéraire au plus divertissant, du jeunesse et du résolument adulte.

Intheconcours, édition 1

Ceux qui me suivent depuis assez longtemps déjà savent qu'il m'arrive de glisser de temps à autre une allusion au youtubeur Inthepanda : il s'agit sans doute d'un chroniqueur parfois subjectif et bien moins approfondi que son confrère le Fossoyeur de Films, mais son travail est incontestablement soigné et j'apprécie la sincérité avec laquelle il l'effectue. Alors, lorsqu'il décide lancer un concours de courts-métrages, je suis dans les starting-blocks.

TUGPÉUA #7

Vous l'aurez sans doute remarqué, les critiques de fictions sur ce blog sont davantage inspirées par la raison quand celles sur la musique le sont par le cœur et les tripes. Le fait est que celle-ci étant davantage subjective, les critères pour l'évaluer techniquement sont beaucoup moins nombreux et la poésie plus fréquente chez moi comme nombre de confrères. Pourtant, le blog d'Iron Skullet remédie à ça en installant un système de notation intelligemment pensé que je vais essayer de reprendre de manière simplifiée pour quelques temps (ça m'évitera de trop m'emballer sur un truc honnête ou de passer à côté d'un très bon disque). (...) Et comme je suis un gros ado immature qui tient aucun engagement (gneu gneu gneu, je m'appelle le Scribouillard et je ferais une web-série en 2018), voici quelques œuvres sur lesquelles je ne vais absolument pas appliquer cette méthode, du fait que je ne connais pas assez les genres pour établir une note vraiment pertinente ou que j'ai eu l'impression de passer à côté de quelque chose.

TUGPÉUA #5

J'ai des tas de projets qui se cassent la gueule en ce moment. (...) Mais c'est pas grave. Parce que à côté de ça, j'ai toujours d'autres projets. (...) Alors au lieu de se lamenter sur les petites emmerdes qui font une vie, (...) j'ai envie de vous parler à vous tous (...). De mon amour pour la musique et le cinéma, pour l'Imaginaire et pour l'art. Pour la vie, quoi.