Je vous l’avais promise, la voilà…

... la fameuse novelette sur une utopie d'extrême-gauche post-effondrement que j'avais teasée dans cet article. Le tout étant de raconter son fonctionnement, ses questionnements, et enfin une possibilité d'être détruite à son tour ; évidemment par moments le texte avec tout ça va un peu dans des directions différentes, c'est pourquoi il s'agit peut-être du brouillon pour un futur roman.

« Acadie » : Le book qui va te dérencher la cervelle !

Une Heure-Lumière, comme j'en parlais précédemment, se porte comme un charme et comprenez par là qu'elle fait exploser au tank américain les compteurs de la SF en France. Et forcément, qui dit nouvelles parutions UHL dit la nouvelle plus belle couverture jamais réalisée par Aurélien Police (donc par un mortel), dit critique positive sur L'épaule d'Orion d'un super bouquin qui sera bientôt traduit, et dit PECD (Personnal Economies Collapse Disaster).

« Transparence » : Roman cheval de Troie

Un soir que je broyais du noir dans ma chambre, mon père m'a posé ce bouquin sur mon bureau : "Faut que tu lises ça, j'ai lu deux fois, je recommande". Sauf que comme c'est moi qui parle bouquins sur mon blog avec mon ego surdimensionné, j'ai donc décidé de le lire et me forger mon avis dessus (et puis de toute façon sinon, ça aurait fait qu'une critique de 11 mots).

« La Longue Terre » : Ooook

Terry Pratchett est loin de s'être arrêté aux Annales du Disque-monde et a décidé quelques années avant sa mort de délaisser un instant son aimable Nounou Ogg et ses recettes de légende pour se tourner vers un habitué du blog... Stephen Baxter. Or c'est là que l'amateur de SFFF éclairé lève un sourcil s'étendant jusqu'au cuir chevelu : comment deux auteurs aussi différents l'un de l'autre veulent-ils parvenir à s'entendre pour une série de cinq volumes ? Et ce qui en découle, est-ce monstre à deux têtes tantôt farfelu tantôt réaliste, des Xeelees transformés en orangs-outans ayant tout pour faire fuir les amateurs de l'un comme de l'autre ? Pourtant, tout semble bien se dérouler et L'Atalante optimiste traduit tous les tomes, très vite rachetés par Pocket au grand bonheur de mon petit frère qui découvre son premier livre de l'écrivain fou. Alors je me lance, parce qu'après tout il faut bien avouer que je les aime, ces deux-là, et que vous devez au moins en aimer un sur les deux, et puis QUI C'EST QUI EN A EU POUR NEUF EUROS ET QUI SE FAIT PIQUER SES LIVRES PAR UNE FAMILLE INGRATE ALORS QU'IL PARVIENT MÊME PAS À SE CONNECTER À PARCOURSUP ET QUE TOUT LE MONDE EST CONTRE LUI PARCE QU'IL ESSAYE DE TOURNER JUSTE UN FILM DE DIX MINUTES ET QUE SES CAMARADES LUI PIRATENT SES ORDIS POUR METTRE L'AFFICHE DE PASCAL LE GRAND FRÈRE PINEUR EN FOND D'ÉCRAN ?!!! Faut quand même pas abuser, quoi. Après je deviens tout vert et je me mets à séquestrer des chats.

« Demain, moisson d’étoiles » : Le meilleur recueil de nouvelles que j’ai lu de ma vie !

Arthur C. Clarke est un des auteurs les plus renommés de la hard-SF, et sans aucun doute de la science-fiction tout court. La particularité de ce recueil de nouvelles et de novelettes est qu'il ne contient sur douze textes que trois qui relèvent de la hard-SF, les autres étant sur un registre plus classique. Il s'agit sans aucun doute d'un livre qui est une excellente porte d'entrée pour découvrir cet auteur, que ce soit dans la chute, le style ou le côté scientifique. Alors amateurs d'aliens dégoulinants comme de post-apo à grand spectacle, accrochez-vous ! Il y en a pour tous les goûts, et ce n'est certainement pas le talent qui manque...