« Alchemist » : Musique philosophale

Aleksander Vinter est un musicien suédois autiste de haut niveau : Asperger et atteint du syndrome du Savant, on se retrouve avec un sacré hyperactif qui produit des disques à la vitesse où un lycéen décampe de la salle de maths. Ayant signé et produit des titres sous un nombre hallucinant de pseudos (Blanco, Vinter in Vegas, Vinter in Hollywood, Protos, et bien sûr surtout : Savant), il officie aussi bien dans les dérivés du reggaeton (arrrrgnh) que du dubstep (ouaiiis !), le metal et le néo-classique, notamment avec le complextro dont il est le pionnier, électrohouse aux sonorités fortement brostep. Bien entendu, avec une production aussi titanesque, tout ne se vaut pas, et on serait souvent tentés de remettre en question ses musiques pour leur cohérence, celui-ci préférant quelque chose de bordélique et un rien tapageur (...). Mais disons-le, ça a été un des artistes qui ont marqué son adolescence, avec son style complètement singulier et iconoclaste encore très imité chez les amateurs de complextro. Alors pourquoi je procrastine à critiquer Alchemist depuis le début du blog ?

« Justice » : Ne jamais faire une croix dessus (elle est pas neuve, celle-là, mais vous en voyez une autre à faire sur la jaquette ?)

Je dois vous faire une confession : ce blog devait servir à la base de manuel en ligne de bien-être vibrationnesque à la destination des adeptes du Christ Cosmique, ce qui est à la fois une justification tirée par les cheveux pour vous expliquer pourquoi cette image d'en-tête pour l'article et la plus grosse fake news que j'ai trouvée de l'année. Il sera en réalité question ici de Justice du groupe Justice, aussi appelé Cross ou † parce que personne n'a été fichu de mettre un titre sur cette jaquette.