TUGPÉUA #25

Un recueil de mini-critiques à l'ancienne, avouez que ça vous manquait, pas vrai ? Mais écrit trop souvent, on finit par bâcler ses avis. Cette année, il y en a donc trois, pas un de plus. Le spécial Écouté & approuvé dont vous avez pu vous délecter hier, celui-ci plus classique... et un troisième qui est une surprise pour très bientôt.

« Une vie en dessins » : Frank Pé thérapie

"Aux États-Unis, il y a Walt Disney, en France il y a Paul Grimault." Et en Belgique il y a Frank Pé. Découvert un froid soir de septembre, redécouvert un encore plus froid soir d'octobre, et enfin acheté un jour de janvier où il suffisait de baver pour avoir des glaçons, Une vie en dessins est un Beau-Livre retraçant la carrière d'un des plus illustres inconnus de la bande dessinée. Alliant crayonnés, encrages, extraits et images inédites, ce livre a été la source d'une des plus belles périodes de ma vie (qui eut lieu en pleins partiels, je suis vraiment comme ça), et qui m'a consolé plus récemment d'une période particulièrement douloureuse en ce début de mois.

« Trait pour trait » : Heureux tropiques

Difficile d'évoquer l'œuvre de Stéphanie Ledoux en toute objectivité, ou même de trouver les mots pour désigner son travail unique en son genre. À la base scientifique venue pour étudier la faune exotique, elle est devenue avec le temps peintre, voyageuse et (je pense qu'on peut le dire) ethnographe. Depuis quelques années, elle dresse le portrait des cultures les plus reculées du globe, avec son style inimitable quand nous autres L en sommes encore à chercher des explications de démarche picturale pour les teubs qu'on a dessinées sur le bureau du prof d'arpla.

« French Pop » :Quand la musique est bonne

Un format singulier, une jeune fille au visage doux, une peluche entre ses bras... Mais c'est Flat Eric ?! Alors je feuillette, curieux de voir si j'y trouverais Justice. Il y est ; il y a même Stupeflip. Un bouquin qui retracerait 50 ans de la musique française avec une érudition sur à peu près tous les genres ? Qui s'intéresserait autant à l'underground qu'à l'overground, qui serait bourré d'anecdotes, d'histoires de groupe et de conceptions d'albums, et qui en plus aurait de jolis dessins ?